25 décembre 2007

Je suis une légende

Non, pas moi... Mais merci d'y avoir pensé

Sorti le 19 décembre, c'est un film de science fiction très impressionant sur le plan visuel. Il est difficile d'approuver la remarque de Normand Provencher : "le scénario de Mark Protosevich et Akiva Goldsman sombre dans les invraisemblances et le déjà-vu 1000 fois, au rayon encombré des films de zombies."
En effet, il n'est pas courant de voir l'acteur principal parler avec son chien; de plus, le film est bien construit avec une intrigue bien ficellée.

Le film commence par d'impressionantes vues de New York : le grosse pomme vide d'habitants avec divers animaux sauvages gambadants entre les véhicules abandonnées. On découvre plus tard, qu'un virus a ravagé l'humanité. Il y a bien des survivants... ils sont cependant peu sympathiques.
Le docteur Robert Neville (Will Smith) tente, depuis trois ans, de trouver un vaccin pour soigner ces monstres. Y arrivera-t-il ? La seule chose que je peux vous dire, c'est qu'on est loin des Happy End typiquements américains.

Will Smith est extraoridinaire dans ce rôle qu'il tient à merveille. Mon petit coup de coeur dans ce film est une vue du héros, dormant dans sa baignoire avec son chien et serrant son arme d'épaule, tel un doudou.
L'histoire est tirée d'un roman paru en 1954 écrit par l'auteur américain Richard Matheson. Je ne l'ai pas encore lu, laissez moi le temps d'aller à la Fnac et je vous dirai ce que j'en pense.

A bientôt.

[LIEN] :
Critique de Normand Provencher
AlloCiné : je suis une légende
Je suis une légende, le roman

Posté par 2paxcruz à 17:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Je suis une légende

Nouveau commentaire